appartement privé  ● 2021

foch

PARIS 16e, FRANCE

Apprivoiser la lumière, la capturer, modeler son éclat, la faire circuler, glisser, rebondir sur la pierre blonde ou la douceur du bois, l’éteindre à peine sous la courbe d’une arche. Tour à tour, mate et enveloppante sur un enduit à la chaux ou la texture d’une étoffe, satinée sur le travertin ou le béton ciré, évanescente dans le soleil. Du blanc aux blancs, une palette infinie de nuances, de camaieux qui sculptent la douceur des lieux qu’elle approche.

EMMANUELLE SIMON_APPART COM_Credit Damien de Medeiros
_paysage_490A0106cor8_zoom_p 4
Canapé rond

Projet

Dans cet appartement très cloisonné, la question de la fluidité s’additionnait au souhait d’optimiser un rez-de-chaussée. Donner l’illusion d’une maison, basculer les pièces de vie côté terrasse et remanier la répartition des murs s’organisent donc autour d’un point central: la création d’un séjour traversant. « À la manière d’un cloître ou d’un riad, l’espace est ouvert comme un loft, tout en préservant l’identité de chaque pièce grâce à des volumes qui se laissent deviner par étapes et se dévoilent peu à peu. Le mystère d’un “”espace à coulisses”” est essentiel dans mon travail. En reconnectant les pièces entre elles, ce principe a permis l’intimité secrète d’alcôves, la diversité des points de vue et une grande respiration offerte à la lumière.

Les propriétaires soulignent le plaisir de découvrir chaque jour de nouvelles perspectives dans un lieu pourtant si familier», explique l’architecte. Prenant appui sur l’arrondi des fenêtres existantes et profitant d’une belle hauteur sous plafond, Emmanuelle Simon formalise l’idée d’un patio par la répétition d’arches verticales. Pour elle, la courbe est une véritable ligne de force. Un trait féminin, qui s’illustre dans le contour des coussins, des tabourets, des appliques et des canapés de sa collection. Minimaliste mais toujours confortable, l’atmosphère laisse l’architecture et la texture des matières s’exprimer, offrant à cet appartement l’esprit d’une villégiature des Cyclades.

Le Sud n’est jamais loin, les références méditerranéennes se réinventent autour d’enduits à la chaux, de tissages artisanaux, de collections de céramiques, du recours au lin ou au bois blond. Un blanc, solaire, grec, nuancé par un esprit Art déco, habille les murs comme il inspire ses collections de mobilier auto-éditées ; des meubles sculptures conçus comme des éléments d’architecture. Emmanuelle Simon pose sur son chemin cette quiétude lumineuse et intemporelle tellement apaisante.

Crédit photos
Damien de Medeiros

AUTRES PROJETS

APPARTEMENT PRIVÉ ● 2021

FOCH

paris, france

Apprivoiser la lumière, la capturer, modeler son éclat, la faire circuler, glisser, rebondir sur la pierre blonde ou la douceur du bois, l’éteindre à peine sous la courbe d’une arche. Tour à tour, mate et enveloppante sur un enduit à la chaux ou la texture d’une étoffe, satinée sur le travertin ou le béton ciré, évanescente dans le soleil. Du blanc aux blancs, une palette infinie de nuances, de camaieux qui sculptent la douceur des lieux qu’elle approche.

Le sol en pierre bleue, rappelant les pavés parisiens, invite les passants à entrer et crée un sentiment de continuité avec l’extérieur. Une fois à l’intérieur, on se retrouve entouré d’arches, tel un cloître, faisant voyager le regard entre les volumes et les jeux de lumière.

La présence du bois massif, façonnée par la main de l’artisan, apporte un raffinement à ce lieu réalisé sur mesure. Des plaques en Raku ornent l’îlot central et les niches en forme d’arches, et créent un dessin rythmé. Cette technique de céramique japonaise, qui par un choc thermique laisse apparaître des craquelures aléatoires, évoquent celles du pain chaud sorti du four. D’autres arches accueillent les clients qui se posent quelques minutes, dans ce lieu apaisant, pour savourer café et viennoiserie. Au plafond, 12 luminaires de la collection BABA d’Emmanuelle Simon, en plâtre chamotté et verre givré, font écho à la rondeur des tabourets, en bois massif, de la même collection. À travers une meurtrière étroite, au fond de la salle, on aperçoit le boulanger qui s’affaire à la préparation des pains et autres délices aux odeurs enivrantes.

FORMULAIRE DE CONTACT

INFORMATIONS PERSONNELLES

Message

INFORMATIONS PERSONNELLES

Statut

Message

INFORMATIONS PERSONNELLES

Message

INFORMATIONS PERSONNELLES

Message

S'inscrire à la Newsletter